Google SGE et l’IA : Moteur de Plagiat ou Futur du Web ?

Google SGE et l'IA : Moteur de Plagiat ou Futur du Web ?

Récemment, un article provocateur du PDG d’un site d’opinions spécialisé a soulevé une certaine réflexion sur le nouveau systeme de recherche et présentation de SERP de Google. L’auteur y avance des arguments convaincants, accusant Google d’exploiter une nouvelle expérience de recherche, la « Search Generative Experience » (SGE), qui serait une forme de plagiat.

 

 

Le principe de la « Search Generative Experience »

La SGE, une technologie reposant sur l’intelligence artificielle, vise à copier des faits et des extraits de texte de divers sites web pour générer du contenu.

Si elle devient le mode de recherche par défaut de Google, l’article prévient qu’elle pourrait gravement nuire à l’ouverture du web tout en offrant une expérience utilisateur médiocre.

 

Les conséquences de la SGE sur le contenu en ligne

Google a dernièrement rendu la SGE disponible en version bêta limitée. Lors d’une conférence récente sur le SEOnTheBeach, Lily Ray a pu nous montrer de nombreux exemples de cette nouvelle expérience de recherche qui tend à substituer les liens vers le contenu d’experts humains par des réponses générées par une IA.

Lili fera une présentation dans le même sens pour le SEOCampus Paris 2023

Souvent, ces réponses sont de simples copies mot pour mot d’extraits de texte provenant d’autres sources.

Les résultats de recherche se retrouvent alors dominés par Google, reléguant les résultats organiques en dessous de la ligne de flottaison.

 

Plagiat et problèmes de droit d’auteur

L’article pointe également du doigt la pratique du plagiat par l’IA de Google. Les réponses générées par cette IA sont souvent des copies exactes d’articles existants sans citer les sources d’origine.

Non seulement cela peut mener à des informations contradictoires ou incorrectes, mais en présentant ce contenu sans attribution, Google se pose en éditeur plutôt qu’en simple plateforme neutre. Cela pourrait entraîner des poursuites pour violation de droit d’auteur.

 

L’impact sur les éditeurs et les petites entreprises

En monopolisant les résultats de recherche, Google prive d’autres sites web de trafic et nuit à l’écosystème d’information en ligne.

Les éditeurs, en particulier ceux qui dépendent du trafic de Google, pourraient subir des pertes significatives.

Les petites entreprises pourraient être forcées de fermer ou de payer pour de la publicité.

A moins qu’ils prennent enfin conscience de se concentrer sur les Intentions de recherche Website et Know. Et, évidemment, d’avoir l’outil SEO adéquat pour cela, j’ai bien évidemment nommé SISTRIX.

 

Comment répondre à cette menace ?

Les éditeurs et les utilisateurs ne sont pas sans moyens pour contrer cette expérience de recherche.

Les éditeurs peuvent demander à Google de respecter la propriété intellectuelle et de ne pas détruire le web ouvert tel qu’on le connait.

Les utilisateurs, quant à eux, peuvent choisir de cliquer sur les résultats organiques ou d’utiliser un autre moteur de recherche qui met plus d’accent sur l’attribution des sources.

Ceci dit, lorsqu’on connait le genre humain qui va vers la facilité…

 

L’IA et le Futur du Web : Un Parcours Semé d’Embûches ?

En effet, la question de l’utilisation par Google de l’intelligence artificielle pour copier et présenter du contenu provenant de divers sites web sous sa propre marque suscite déjà des préoccupations. Cette pratique, assimilable à du plagiat, soulève d’importantes questions : la crédibilité de l’information en ligne, la qualité du contenu présenté aux utilisateurs et, en fin de compte, l’avenir du web ouvert lui-même.

  • Est-ce l’avenir que nous voulons pour notre web ?
  • Un univers numérique où les géants de la technologie ont le monopole sur la création et la distribution du contenu ?
  • Ou bien envisageons-nous un espace ouvert et collaboratif où l’information circule librement, la propriété intellectuelle est respectée et où le consommateur a accès à une multitude de sources diversifiées ?

Au final, ce que nous permet de révéler cette situation, c’est la complexité des enjeux associés à l’usage de l’intelligence artificielle dans nos sociétés de l’information. Ce n’est pas seulement une question de technologie, mais bien une question de choix sociétaux et éthiques.

Qu’en pensez-vous ?

Pensez-vous que Google et d’autres grandes entreprises de la tech devraient avoir le droit de copier et de réutiliser le contenu d’autres sites sans attribution claire ? Comment imaginez-vous l’avenir du web ouvert ?

Votre avis compte, alors n’hésitez pas à partager vos réflexions dans les commentaires ci-dessous ou via Twitter.

Ce type d'article par mail ?

Ne perds plus de temps, ajoute ton mail pour recevoir la newsletter

¡Pas de spam! => política de privacidad pour plus d'infos.

SEO France Espagne - NicoSEOsem - Nicolas Audemar
Nicolas Audemar
Consultant SEO, SEA & Inbound Espagne France | 07 81 51 86 45 | Web | + posts

Expert en référencement (SEO) spécialisé en France et en Espagne. Également connu sous le nom de Nicoseosem, l'on me reconnait les compétences en matière d'optimisation de sites web pour les moteurs de recherche et des connaissances en matière de stratégies de référencement. Souvent invité à des conférences et à des événements pour partager mes connaissances sur le sujet, je suis aussi un formateur en SEO pour les professionnels. Actif sur les réseaux sociaux, je partage des conseils et des astuces sur l'Inbound Marketing et SEO.

Compartir

Facebook
Twitter
LinkedIn